• MAISON LE CORBUSIER

     

     Petite brève de Hélène Merveilleux

     

      "La Maison La Roche-Jeanneret"

      Située au fond d’une impasse chic et calme du XVIe arr., un petit coin de quartier très sélect, entourée d’hôtels particuliers qui datent de la  fin du siècle dernier, la maison « La Roche -Jeanneret», réalisée en 1923 et tout juste rénovée, avec son architecture moderne, son bêton brut et blanc et ses nombreuses armatures en fer noir,dénote radicalement dans cet environnement très sage. <o:p></o:p>Cette maison double fut étudiée pour Raoul La Roche et Albert Jeanneret, l’environnement était alors  celui d’un village, une atmosphère très différente du village d’Auteuil d’aujourd’hui, qui petit à petit va disparaitre pour laisser la place à des rues, des maisons et des immeubles, la ville de Paris s’étend…<o:p></o:p>Au fond de l’impasse, la maison  m’attire irrémédiablement  et très vite je me sens happée vers la sonnette de cet endroit mystérieux : « il faut tirer la chevillette et la bobinette cherra… ».M’apparait alors un jeune homme érudit et passionné à la barbe naissante….il m’ouvre la porte avec délicatesse et parcimonie et me  demande ce que je souhaite ? « Ben… visiter, c’est possible ? » Alors, quand il acquiesce d’un  léger mouvement de  tête, je sens que dorénavant je fais partie de l’élite. La quelle, ça, je ne le sais pas encore, mais c’est certain, j’en suis et j’y suis!<o:p></o:p>Une fois montré pattes blanches, j’ enfile de magnifiques chaussons en plastiques tendance  HP (Hôpitaux de Paris)  et me voilà harnachée pour partir à la découverte de cette maison: je déambule dans ces grands espaces, vides pour la plupart , animés par des murs de couleurs subtiles et travaillées, des ouvertures multiples vers l’ extérieur, un  Le Corbusier  qui m’ emmène dans son labyrinthe  ou mon œil et ma curiosité ne s’ennuient jamais, où l’artiste m’impose son rythme , les lignes et les courbes se côtoient en pleine harmonie, c’est un vrai moment d’extase…. Les espaces intérieurs de la maison s’ordonnent comme une promenade architecturale, un parcours sur 3 niveaux qui offre des vues vers le haut, vers le bas et horizontalement. Le Corbusier va d’ailleurs modifier son projet pour l’extérieur en remplaçant ses fenêtres percées dans les murs par de grandes surfaces de verre, c’est une rupture avec tous les stéréotypes antérieurs de la maison. Il va aborder sans préjugés le déploiement de surfaces dépourvues de fonction structurale : «  Le dedans prend ses aises et pousse le dehors qui forme des saillies diverses ».Après cette rencontre avec Le Corbusier et l’une de ses 1ères réalisation Modernistes, je rentre à « Bois-Lurette » où je me mets à rêver d’une magnifique façade toute neuve, de murs blancs immaculés  et de bêton lisse comme une  peau de Chamoix, mais notre maison attendra, ici ….point de subventions !

     
     
     

    <o:p></o:p>Infos pratiques :<o:p></o:p>

    « Maison La Roche-Jeanneret »<o:p></o:p>

    Adresse : 8-10, square du Docteur Blanche 75016 Paris <o:p></o:p>

    Heures d'ouverture :
    Lundi : 13h30 - 18h
    Mardi, Mercredi, Jeudi : 10h - 18h
    Vendredi, Samedi : 10h - 17h
    Téléphone : 01.42.88.75.72
    reservation@fondationlecorbusier.fr <o:p></o:p>

    Métro : ligne 9 (Jasmin) / lignes 9 et 10 (Michel-Ange - Auteuil) <o:p></o:p>


    Tags Tags : , , ,